Contenu

AAP Agence Bio, fonds d’avenir bio

Avec le Programme Ambition Bio 2022, le Fonds de structuration des filières bio, Avenir Bio, sera renforcé en 2019 de 2 millions d’euros supplémentaires par an, portant le montant global de l’enveloppe du fonds à 8 millions d’euros par an.

Depuis sa création en 2008, ce fonds s’adresse à des opérateurs économiques engagés dans une démarche de développement impliquant des partenaires complémentaires, sur plusieurs années, et avec des objectifs communs d’impacts sur les filières biologiques concernées. Les programmes d’actions de niveau supra-régional ou national sont prioritaires.

Ces programmes d’actions cohérents susceptibles d’être soutenus doivent intégrer la démarche de filière en tenant compte de tous les maillons : de l’activité de production, à la transformation puis la commercialisation.
La majorité des crédits du Fonds Avenir Bio est allouée pour ces programmes, selon la procédure du cahier des charges. Celle-ci tient compte du cadre règlementaire européen.
Dans le cadre de ce 18ème appel à projets, deux possibilités sont ouvertes pour les porteurs et leurs partenaires :

  • Soit faire un dépôt direct du DOSSIER COMPLET ;
  • Soit faire un dépôt d’une demande de soutien au stade du MONTAGE DE DOSSIER avec la présentation d’un dossier d’orientation générale (DOG) et une formulation d’un besoin pour un accompagnement au montage de dossier.
Objectifs FONDS d’avenir bio 2019

Ont un caractère prioritaire les projets comportant un volet substantiel pour le développement des filières suivantes :

  • Grandes cultures biologiques (y compris les légumes de plein champ)
  • Monogastriques biologiques

Sont également valorisés :

  • La synergie avec les démarches de développement engagées au plan local, régional ou national, notamment via les centres d’expertises technico-économiques et organismes de développement ;
  • La complémentarité des aides sollicitées auprès des autres dispositifs de soutien financier existants : les programmes ayant engagé leur démarche en vue d’un co-financement public ou privé seront retenus en priorité ;
  • Leur engagement éventuel dans une démarche labellisée commerce équitable ;
  • le développement de projets de mutualisation interrégionale (notamment sur le plan logistique) des moyens d’introduction de produits bio en restauration collective ;
  • Les projets engagés dans une démarche de protection de l’environnement : transition énergétique, préservation de la biodiversité et des écosystèmes ;
  • Une attention particulière sera apportée aux projets impliquant les zones à enjeux eau ;

Cahier des charges à télécharger ici

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site Internet de l’Agence Bio, Agence Bio / Fonds Avenir Bio