Contenu

Les bilans de santé annuels de la forêt en Île-de-France

Synthèse des observations réalisées par les cinq correspondants-observateurs d’Île-de-France.

Zoom sur 2015
Les forêts franciliennes ont connues une période estivale chaude et ensoleillée, contrairement aux années précédentes.
L’absence de pluie entre le début mai et la mi-août a causé de nombreuses mortalités aux nouvelles plantations de chênes sessiles et quelques dépérissements dans les châtaigneraies des stations plus sableuses.
Par ailleurs, le cynips du châtaignier est de nouveau fortement présent dans les massifs de châtaigniers d’Ile-de-France, et y poursuit son extension.

L’état de santé général des chênaies reste bon, même si on note chaque année plusieurs foyers de processionnaire du chêne, notamment en Seine-et-Marne.

Concernant les essences résineuses, la maladie des bandes rouges a été bien visible sur pin laricio, induisant des pertes foliaires parfois importantes.
La processionnaire du pin poursuit, quant à elle, son ascension vers le nord, en passant notamment par le milieu urbain.

Le bilan détaillé
Toute l’information nationale