Contenu

Fipronil dans les oeufs

Un opérateur belge a commercialisé, à destination d’élevages de volailles, un produit antiparasitaire (DEGA16) falsifié : un insecticide, le Fipronil, a été introduit illégalement dans ce produit. Il s’agit d’un insecticide utilisé en médecine vétérinaire pour le traitement des animaux de compagnie contre les poux, les tiques et les acariens. En revanche, ce produit est interdit pour le traitement des animaux destinés à la consommation.

Les services départementaux de l’État ont reçu l’instruction le 8 août de mener des enquêtes d’ici le 31 août 2017 dans les élevages de poules pondeuses pour vérifier sur l’ensemble du territoire français si l’un des produits antiparasitaires incriminés en Belgique et aux Pays-Bas contenant frauduleusement du Fipronil a été utilisé. Deux types de contrôles sont réalisés : des enquêtes par l’intermédiaire d’un questionnaire auprès des élevages concernés, et des inspections de terrain ciblées en élevage. Au 18 août, sur les 2 900 élevages français recensés, près de 2 200 retours de questionnaires en filière pondeuse ne font pas état de l’utilisation de ces produits. Ces informations sont confortées par près de 350 inspections en élevage.

Conformément aux engagements de M. le Ministre Stéphane Travert, la liste de produits commercialisés en France et dont le niveau de Fipronil dépasse la "Limite maximale de résidus"(LMR) est régulièrement actualisée sur le site du ministère chargé de l’alimentation. En Île-de-France aucun cas n’a été détecté parmi les produits commercialisés.

Selon l’Anses le risque pour la santé humaine est très faible au vu des niveaux de fipronil constatés dans les œufs contaminés et au vu des habitudes françaises de consommation alimentaire.
En savoir plus

Un questionnaire a été mis en ligne afin d’informer médias et consommateurs.