Contenu

L’agriculture francilienne mise à l’honneur sur le stand du ministère au SIMA

Le 27 février, la direction régionale de l’agriculture et de l’alimentation d’Ile-de-France (DRIAAF) a valorisé les actions menées sur son territoire sur le stand du ministère au Salon International du Machinisme Agricole (SIMA). Après une matinée dédiée à la bioéconomie et clôturée par la remise du trophée régional, l’après-midi a été consacré à l’innovation et à l’agronomie.

Bertrand Manterola, directeur adjoint de la DRIAAF, revient sur les enjeux et les objectifs de cette journée.

Pourquoi la DRIAAF s’est-elle mobilisée sur cette opération ?

Nous avons choisi d’organiser cette journée sur le stand du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation sous le thème « innover, diversifier et valoriser pour transformer l’agriculture », pour mettre en avant l’agriculture francilienne et ses opportunités, et partager avec le public du SIMA - les agriculteurs - ce qui se fait en Ile-de-France. Nous souhaitions ainsi leur présenter des pratiques agricoles innovantes qui contribuent à rendre l’agriculture plus résiliente, à réduire les produits phytosanitaires, à diversifier les revenus des agriculteurs et les débouchés des produits agricoles, tout en répondant aux enjeux climatiques et aux attentes des citoyens (soit 12 millions de consommateurs en Ile-de-France).

Quel message souhaitiez-vous faire passer ?

Le territoire francilien est connu et reconnu pour ses productions céréalières, parfois montrées du doigt, et souffre d’une méconnaissance par les consommateurs de la réalité agricole. Nous voulions démontrer que ses agriculteurs sont en quête de solutions pour se diversifier et trouver de nouveaux débouchés. La transformation des modèles agricoles s’accélère pour s’adapter à la demande alimentaire des consommateurs mais aussi pour mieux appréhender la performance environnementale des exploitations agricoles.

Comment s’est articulée cette journée ?

La matinée était dédiée à la bioéconomie. Nous avons organisé deux tables rondes. La première portait sur la méthanisation, avec 7 intervenants (un agriculteur-méthaniseur et des représentants de l’Ademe, de GRDF, du Conseil régional, de la Chambre d’agriculture, de l’Unifergie et du bureau de la bioéconomie du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation), pour présenter les conditions de son développement en Ile-de-France.


La seconde, qui réunissait les filières chanvre et paille, la Chambre d’agriculture de région et la Région, avait pour thème les matériaux biosourcés, leurs productions, leurs usages et les enjeux associés à notre territoire, démonstrations à l’appui.

Tout le monde a pu prendre la parole, partager son expérience et susciter le dialogue et les échanges. Ces « petits débats » s’inscrivent parfaitement dans la logique gouvernementale des débats citoyens nationaux sur des sujets qui sous une entrée agricole sont aussi l’affaire de tous.

Le point d’orgue de la journée a été la remise du premier trophée régional de la bioéconomie à Nicolas Dufour, président de la société Gâtichanvre.

L’après-midi était consacrée à l’agriculture du futur. Trois conférences se sont succédées : « l’innovation technologique en agriculture », « l’innovation technique et commerciale au sein des filières » et « l’innovation numérique ».



La réussite de cette opération événementielle nous encourage à réfléchir à de nouvelles actions de communication pour faire évoluer la représentation que la population se fait de l’agriculture francilienne, combattre les idées reçues et « l’agribashing » et valoriser les efforts réalisés par les agriculteurs et les filières pour relocaliser les productions sur le territoire et toujours mieux préserver la qualité de vie des franciliens.

Déroulé de la journée (format pdf - 550.3 ko - 19/03/2019)