Contenu

La conjoncture de Rungis : les tendances générales de la semaine du marché de gros

  • SEMAINE 07 (10 FEVRIER AU 15 FEVRIER 2020)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
La fréquentation du marché est plutôt faible en cette première semaine des vacances scolaires. Par ailleurs, les conditions météorologiques venteuses et pluvieuses n’encouragent guère la fréquentation des marchés forains. En légumes, peu d’évolution sur les cours avec une tendance toujours lourde pour les produits à connotation hivernale, tels qu’endive, chou-fleur ou poireau. Les cours sont également baissiers en artichaut avec de plus larges disponibilités espagnoles. En fruits, la demande est régulière sur le marché des agrumes avec une offre moins large mais plus disparate. En pomme, la demande est plus volatile alors que les disponibilités françaises sont encore larges. En poire, la campagne française est sur le déclin et les cours se maintiennent pour les belles marchandises. Les cours s’orientent à la baisse en ananas bateau dans un contexte d’offre à nouveau plus large Les disponibilités restent larges en mangue Pérou mais on note une embellie sur le marché de la mangue/bateau avec le retard de plusieurs navires.

viandes {PNG}Viandes
Les congés d’hiver et la fermeture en conséquence de nombreux détaillants limitent le commerce des produits carnés à Rungis. L’activité y est ralentie. Une baisse des arrivages permet cependant de maintenir les prix de la plupart des produits.

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
L’activité reste limitée tout au long de la semaine. Les congés scolaires amputent la région parisienne d’une large part de ses consommateurs, la restauration collective est au ralenti. Malgré une offre générale assez limitée, les cours sont difficilement soutenus dans bon nombre d’espèces. Les tempêtes en début de semaine ont ralenti ou stoppé l’activité des pêches côtières sur le pourtour métropolitain. Dans ce contexte, les cours de la sole progressent de façon significative en fin de semaine malgré une demande en baisse.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
En cette semaine de Saint-Valentin, les marchés sont actifs. La demande est présente sur l’ensemble de la semaine. Le vendredi, 14 février, quelques fleuristes sont venus faire les derniers achats. Toutefois, on constate du fait des vacances scolaires une retenue de la part des fleuristes sur leur approvisionnement et quelques invendus subsistent en fin de marché. Les arrivages sont larges et de belle qualité. Les coloris rouges comme à l’accoutumée sont à l’honneur, les cours sont élevés en raison d’une demande importante sur les veilings hollandais.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Accès aux archives sur 2 ans : cliquez ici

Accès à toutes les cotations du RNM : cliquez ici
Depuis le 01/01/2019, le Réseau des nouvelles des marchés (RNM) vous propose un accès gratuit et illimité à l’ensemble de ses données et messages.

Les bilans de campagne du RNM : cliquez ici