Contenu

La conjoncture de Rungis : les tendances générales de la semaine du marché de gros

  • SEMAINE 08 (17 FEVRIER AU 22 FEVRIER 2020)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
Les vacances scolaires se terminent pour la région Île-de-France mais la demande tarde à se remotiver. Les températures restent élevées pour la saison et continuent à peser sur la consommation des produits à connotation hivernale, tels qu’endive, chou-fleur ou poireau. Dans ce contexte presque printanier, les premières asperges et concombre font leur apparition ainsi que les premières fraises gariguette. En tomate, la campagne de contresaison bat son plein tandis que les médias se font l’écho d’une attaque de ToBRVF (virus du fruit rugueux de tomate brune) dans les serres du Finistère, contaminant des plants importés du Royaume-Uni issus de semences néerlandaises.
La campagne de clémentine est sur le déclin mais la demande reste intéressée par les variétés tardives, telles que Orri d’Israël. Les oranges à jus sont également recherchées (maltaises de Tunisie et washington du Maroc). En pomme, les opérateurs montrent des signes d’inquiétude concernant l’écoulement des fruits de petits calibres. En poire, la campagne française est sur le déclin et la demande se tourne vers les produits du Benelux. Les cours s’orientent à la baisse en ananas bateau dans un contexte d’offre à nouveau plus large. Des disponibilités plus mesurées en mangue Pérou avion permettent une légère revalorisation des prix.

viandes {PNG}Viandes
En cette deuxième semaine des vacances scolaires, l’activité du secteur est limitée avec la fermeture de nombreux détaillants.

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
Malgré une offre très limitée toute la semaine, la faiblesse des échanges s’accompagne d’une régulière baisse des cours dans l’ensemble des produits. Quelques espèces trop peu représentées, comme la sole, voient leurs cours s’orienter à la hausse. La fin de semaine est plus animée et permet l’écoulement progressif du disponible.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
La Saint-Valentin étant passée, les prix sont en recul, mais restent néanmoins assez élevés à l’approche de la fête des grands-mères le dimanche 1er mars ainsi que de la Journée internationale des droits des Femmes, célébrée dimanche 8 mars. L’offre proposée à la vente est mesurée, cela ne manque pas à une clientèle prudente en cette dernière semaine de congés scolaires de la région parisienne. Jeudi, les ventes sont un peu plus actives.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Accès aux archives sur 2 ans : cliquez ici

Accès à toutes les cotations du RNM : cliquez ici
Depuis le 01/01/2019, le Réseau des nouvelles des marchés (RNM) vous propose un accès gratuit et illimité à l’ensemble de ses données et messages.

Les bilans de campagne du RNM : cliquez ici