Contenu

La synthèse du mois - secteur produits carnés - MIN de Rungis

Décembre 2015 - Zoom sur la volaille festive

Début décembre, les premiers lots permettent aux détaillants de présenter des produits festifs sur leurs étals afin d’inciter les consommateurs à passer commande. Le prix des volailles est quasi égal à celui de la campagne 2014. Les ventes sont dynamiques du jeudi 17 au mercredi 23 décembre. A partir de la veille de Noël, les transactions ralentissent et les transactions deviennent difficiles voire très difficiles pour certains types de volaille.

En chapon et poularde, le marché est porteur et les prix sont soutenus pendant la campagne. La concurrence des prix d’appel pratiqués par les GMS limite cependant toute velléité de hausse. Les resserres après Noël sont assez réduites et les derniers lots sont vendus sans trop de concession sur les prix.

En dinde et en oie, un manque d’intérêt des consommateurs pour ces volailles conduit rapidement à un marché très difficile. L’offre s’avère bien supérieure aux besoins. Les resserres s’accroissent et les premières ventes de dégagement sont enregistrées dès la veille de Noël. Les prix de l’oie standard et de la dinde label côtées 8,1 €/kg le 13 décembre passent à 3 €/kg après Noël. Les derniers lots vendus (avec des DLC courtes) se négocient en-dessous d’1 €/kg.

L’offre de mini-chapons, chapons de pintade a répondu parfaitement à la demande et l’ensemble des lots ont été vendus à des prix stables.

Pour en savoir plus sur les produits carnés à Rungis en décembre :
2015_DEC_RNM_mensuel_viande (format pdf - 426.4 ko - 21/01/2016)