Contenu

La synthèse du mois - secteur fruits et légumes - Marché de gros de Rungis

La clémentine, novembre 2016

La clémentine est l’un des agrumes les plus consommés pendant la période hivernale. Elle est le résultat d’un croisement entre une mandarine commune et une orange douce. Les différents cultivars de clémentine (une soixantaine) sont proches en terme de goût, d’aspect et de texture ce qui n’est pas le cas des mandarines toutes élaborées à partir de croisement naturel de différentes variétés. Le calendrier de production reste l’un des moyens les plus sûrs de ne pas confondre mandarine et clémentine. Pour les productions de l’hémisphère Nord, la clémentine démarre mi septembre pour les précoces et s’achève début janvier, lorsque les mandarines prennent le relais (clemenvilla, nadorcot, afourer, orri.).
L’Espagne ouvre le ban mi septembre avec la clémenruby, rapidement suivie par oronulés. Vers la mi novembre, la variété nules (ou clemennules) lui succède.

Cette année les volumes d’oronulés sont importants et les températures élevées de l’automne n’ont pas favorisé la consommation. Vers la mi novembre les premières mises en marché de nulés sont laborieuses. En effet, les prix bas pratiqués par les opérateurs afin d’écouler les derniers lots d’oronules ont eu raison des prétentions de prix affichées par les opérateurs espagnols qui tentent de commercialiser leurs premiers lots de nules. Une qualité de surcroit assez hétérogène contribue à semer la confusion et nombre d’acheteurs en profitent pour discuter plus âprement les cours, qui s’établissent à des niveaux très inférieurs à ceux de 2015. En fin de mois, les premiers apports de clementine Berkane du Maroc viennent s’ajouter à cette offre déjà large et leur cours se tassent rapidement.
Dans ce contexte, quelques disponibilités de clémentines corses qui ciblent une clientèle axée sur les produits nationaux, parviennent à s’échanger à des niveaux de prix élevés. L’Ile de beauté est la seule réelle région productrice d’agrumes en France, à l’exception de quelques centaines de tonnes en PACA. Stabilisée sous la barre des 30 000 tonnes en moyenne, la production annuelle de clémentine a atteint ses limites depuis quelques campagnes. La saison 2015 a été particulièrement déficitaire (17 000 tonnes seulement). Les producteurs corses ont obtenus une IGP en 2007 et le label rouge en 2014.

Pour en savoir plus sur les fruits et légumes d’hiver à Rungis : Note_mensuelle_Rungis_Fruits_et_legumes_novembre_2016 (format pdf - 233.3 ko - 04/01/2017)

Archives