Contenu

Lancement du recensement agricole en Île-de-France « Chacun de vous compte, on compte sur vous »


D’octobre 2020 à avril 2021, toutes les exploitations de France métropolitaine et des départements d’outre-mer sont concernées par le recensement agricole. Cette opération, organisée tous les 10 ans simultanément dans tous les pays de l’Union Européenne, vise à collecter de façon exhaustive un nombre très important de données sur l’agriculture et ses exploitants.

1750 exploitants franciliens recevront la visite d’un enquêteur de la statistique agricole à partir du 19 octobre 2020 et seront amenés à répondre, en plus du questionnaire de base, à des questions approfondies portant sur certaines thématiques : engagements dans des collectifs d’agriculteurs, conditions de travail, besoin de main d’œuvre…
Les quelques 3 000 exploitations non sollicitées en face à face seront invitées par IPSOS à remplir un questionnaire « tronc commun » via internet, de manière totalement sécurisée.

Quelle que soit la configuration, les exploitants seront préalablement informés par un courrier, de la DRIAAF Île-de-France pour la visite d’un enquêteur, ou d’IPSOS pour le questionnement par internet.

Les données individuelles collectées sont confidentielles. Les résultats seront agrégés et anonymisés. Ils seront utilisés à des fins exclusivement statistiques ou pour des travaux de recherche. Ceci est rappelé par la mention "Enquête statistique obligatoire - questionnaire confidentiel" présente sur chaque exemplaire du questionnaire.

Le recensement de l’agriculture est une obligation citoyenne, qui s’inscrit dans la déjà longue tradition des recensements agricoles.

Le document publié en 2016 par la DRIAAF Île-de-France, intitulé « Plus de 50 ans de productions agricoles franciliennes », met en valeur les résultats des 5 derniers recensements agricoles en Île-de-France réalisés en 1970, 1979, 1988, 2000 et 2010.

Les données collectées serviront aux décideurs dans la conduite des politiques agricoles, en actualisant la connaissance d’un secteur en forte mutation. Elles fourniront à l’ensemble des acteurs un éclairage sur les enjeux importants pour l’avenir de l’agriculture régionale : diversification des exploitations, modes de commercialisation, production sous signe de qualité, engagement dans des démarches environnementales, renouvellement des générations, équipements numériques, structure juridiques … Ces données seront également disponibles pour la conduite de travaux de recherche.

L’édition 2010 avait par exemple permis de tirer plusieurs enseignements sur l’agriculture en Île-de-France, parmi lesquels :

  • la décélération du recul du nombre d’exploitations par rapport à la période antérieure,
  • le maintien d’une pression forte sur les exploitations localisées dans les communes sous influence prépondérante de l’agglomération centrale,
  • l’augmentation de 27 %, entre 2000 et 2010, de la taille moyenne des exploitations régionales
  • la forte progression des formes sociétaires
  • l’augmentation du niveau de formation et de l’accès à la formation continue
  • moins de 50 % des chefs d’exploitation âgés de 55 ans et plus avaient identifié leur successeur en 2010

Voici les principaux résultats du recensement de l’agriculture 2010

Activité économique importante dans les zones rurales de la région, l’agriculture joue également un rôle essentiel dans l’aménagement du territoire francilien ; en occupant 49 % de la superficie régionale, elle façonne les paysages et le cadre de vie de 12 millions de Franciliens.

Les premiers résultats du recensement 2020 seront rendus publics à partir de la fin de l’année 2021, sur le site Agreste, afin que tous les acteurs du monde agricole ainsi que le grand public puissent mieux connaître l’agriculture française dans sa diversité (de filière, de territoire, d’organisation, etc.).

Le recensement agricole 2020 c’est simple et rapide.

Dispositions spéciales Covid-19
Les enquêteurs ont reçu une dotation de masques et de gel hydro-alcoolique. Une charte sanitaire des enquêteurs de la statistique agricole rappelle les dispositions à prendre pour l’entretien ; elle est jointe au courrier envoyé aux exploitants agricoles.

Contact presse
DRIAAF
Véronique Aubin
Chargée de communication
Tél : 07 62 10 41 51
veronique.aubin@agriculture.gouv.fr