Contenu

Le premier « GIEE » en Île-de-France

Un collectif de neuf agriculteurs de l’Essonne, des Yvelines, du Loiret et d’Eure-et-Loir, travaillant sur l’agriculture de conservation des sols a été reconnu GIEE.

Un an après la création des groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) par la loi d’avenir pour l’agriculture l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014, le premier GIEE d’Île-de-France a été reconnu le 26 novembre 2015.

Neuf agriculteurs en polyculture de l’Essonne, des Yvelines, du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont regroupés pour travailler sur un projet intitulé : « Lever collectivement les freins techniques au développement de l’agriculture de conservation des sols ».

Les actions qui seront mises en place concernent :

  • les méthodes alternatives de gestion des campagnols, qui peuvent occasionner des dégâts importants dans les cultures ;
  • la gestion de la fertilisation ;
  • la réduction des produits phytosanitaires et des engrais grâce à la mise en place de couverts adaptés.

Chacune des actions sera pilotée par un membre du collectif. Des partenaires seront associés à ces travaux et des réunions seront organisées pour informer les différents acteurs du territoire (agriculteurs, collectivités, habitants) sur l’avancée du projet.

Pour en savoir plus sur ce GIEE, consultez sa plaquette de présentation (format pdf - 2 Mo - 08/07/2016).

Début 2016 plus de 120 GIEE sont reconnus à l’échelle nationale. Retrouvez la liste des GIEE dans chaque région sur le lien.

Pour en savoir plus sur l’agriculture de conservation des sols