Contenu

Les bilans de santé annuels de la forêt en Île-de-France

Synthèse des observations réalisées par les quatre correspondants-observateurs d’Île-de-France.

Zoom sur 2017

Les conditions météorologiques de cette année 2017 ont été plus favorables à la végétation forestière que celles de l’année précédente.

Le gel printanier du 21 avril n’a eu finalement que peu d’incidence sur les peuplements pour le reste de la saison, même si les semis et jeunes plants de châtaigniers et, dans une moindre mesure, de chênes, ont été bien impactés.

Néanmoins, ces deux essences principales de nos forêts doivent faire face à deux problèmes sanitaires majeurs, de plus ou moins grande ampleur et de plus ou moins grande sévérité :

  • les dépérissements de chênes sont surveillés de près dans les massifs domaniaux de Saint-Germain en Laye et de Fontainebleau.
  • la maladie de l’encre est présente dans de nombreuses forêts et accentuent les dépérissements des châtaigneraies soumises aux fréquentes inadéquations essence/station et au vieillissement.

Le bilan détaillé
Toute l’information nationale