Contenu

La conjoncture de Rungis : les tendances générales de la semaine du marché de gros

SEMAINE 07 ( 12 FÉVRIER AU 17 FÉVRIER 2018)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
L’approvisionnement tarde à revenir à la normale après les aléas météorologiques de la semaine passée. Les marchandises souvent de qualité plus hétérogène s’échangent à raison de concessions sur les prix. De surcroît, une vague de froid succède à la neige et la pluie s’invite en fin de semaine. Les marchés sont plus dynamiques avec des besoins de réassort plus nombreux en début de semaine mais la prudence reste de rigueur pour nombre d’opérateurs qui anticipent un ralentissement des ventes en semaine 8, première semaine des congés scolaires en Île-de-France. En légumes, on constate une baisse pour les produits de saison (endive, chou vert, poireau) ainsi que pour la courgette d’Espagne. La salade est l’un des rares produits à tirer son épingle du jeu cette semaine avec de moindres disponibilités. En chou-fleur, les cours se sont raffermis en début de semaine mais la tendance s’alourdit en fin de semaine Les prix restent stationnaires en pomme et en agrumes. Les cours sont en revanche haussiers pour les produits d’importation tels que banane, mangue et ananas avec des apports plus mesurés. Les fraises espagnoles, recherchées à l’approche de la Saint-Valentin, voient leurs cours se raffermir.

viandes {PNG}Viandes
Après l’épisode neigeux de la semaine précédente qui a réduit la fréquentation, le réapprovisionnement de nombreux détaillants conduit à une activité dynamique en début de semaine. En fin de semaine, le marché est plus calme avec l’approche des congés scolaires.

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
Le début de semaine est particulièrement actif avec une très bonne demande de la restauration hors foyer. Les ventes sont fluides pour les poissons de grande consommation, pour les filets frais et pour l’ensemble des espèces issues de l’aquaculture. Le retour à des niveaux d’approvisionnements normaux, après cette période marquée par des intempéries, s’accompagne cependant d’une dévaluation générale des cours malgré l’importance des échanges. Seul, le lieu noir affiche des cours toujours à la hausse, conséquence d’une très forte demande. L’activité en fin de semaine est en demi-teinte avec des détaillants prudents quant à leurs volumes d’achats à quelques jours des congés scolaires de la région parisienne. Il faut remarquer des cours très élevés en tourteaux et en bulot qui résultent d’une demande importante de l’Europe du Sud.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
Cette semaine, avec la Saint-Valentin, le marché est beaucoup plus actif. De nombreuses commandes sont passées dès le samedi 10 février. Les prix sont en forte hausse, surtout dans les coloris blancs et rouges. Le jeudi, après de bonnes ventes en boutique, les fleuristes restent prudents sur leur approvisionnement à l’approche des vacances scolaires de la région parisienne.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Accès aux archives sur 2 ans : cliquez ici