Contenu

Les tendances générales de la semaine du marché de gros de Rungis

SEMAINE 48 (28 NOVEMBRE AU 03 DECEMBRE 2016)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
Les conditions climatiques sont beaucoup plus fraîches cette semaine. Les consommateurs se tournent plus volontiers vers les produits d’hiver. Les produits à connotation festive n’ont pas encore rencontré les suffrages de la demande. En légumes, les apports espagnols sont toujours réduits au lendemain des fortes précipitations qui se sont abattues sur la région d’Almeria. Les cours sont très soutenus pour l’aubergine, la courgette, le poivron ou le brocoli. En tomates rondes et grappes, les cours sont également haussiers pour les produits d’origine méditerranéenne. En fruits, les cours se tassent pour les fruits rouges (fraise et framboise d’origine espagnole pour l’essentiel). Les apports de raisin sont maintenant issus de frigo et les cours sont fermes. L’offre se développe également en orange (salustiana) et en clémentine avec quelques rajustements de prix à la baisse. La Floride expédie ses premiers lots de pomelos. Les fruits exotiques (ou de contresaison) type mangue, ananas, litchi, cerise, sont largement disponibles et trouvent assez difficilement à s’écouler face à une demande sans grand enthousiasme.

viandes {PNG}Viandes
Le commerce des produits carnés accuse un ralentissement des volumes échangés en raison de la fin de mois qui freine le pouvoir d’achat de nombreux consommateurs.

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
Les marchés sont très dynamiques cette semaine sous la halle des produits de la mer. Les produits festifs (les langoustines et ensemble des crustacés consommés) et les espèces nobles (turbots, lottes et bars sauvages) sont extrêmement prisées par les acheteurs. Huitres et coquillages sont également au centre des négociations en vue des repas de Noël. Les cours sont fermes pour l’ensemble de cette gamme. Les ventes sont plus difficiles pour les produits plus standards.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
A trois semaines de Noël, les cours se raffermissent nettement. Le prix des roses augmente de 18 et 20% pour les tiges de 50 cm. Les orchidées, les fleurettes, les chrysanthèmes, les lys et les œillets voient également leurs cours progresser (10% en moyenne). Les sapins de plus de 200 cm destinés aux collectivités se vendent bien. Au niveau du carreau des producteurs, les branchages peints sont très demandés et ce, dans tous les coloris.

Pour en savoir plus : Note_conjoncture_Rungis_marche_gros_48-_2016 (format pdf - 357.8 ko - 05/12/2016)
Archives 2016
Archives 2015