Contenu

Missions

jpg - 79.2 ko
Culture d’orge de printemps - Ferme de Coeur du Gaec Collard @MinAgri.fr

Un pôle régional pour coordonner et mettre en œuvre les politiques publiques de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt

La direction régionale et interdépartementale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, créée au 1er janvier 2009, est un service déconcentré du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.
Elle est chargée de piloter la mise en œuvre de l’ensemble des politiques de ce ministère à l’échelon régional. Ainsi, elle accompagne et coordonne les actions de l’État pour une alimentation sûre, diversifiée et durable, contribue au développement d’une agriculture durable, soutient la production et la gestion forestière et préserve la biodiversité. En outre, elle assure l’autorité académique, oriente la formation et la recherche et contribue à la définition de l’emploi dans les domaines agricole, agroalimentaire et forestier. Enfin, elle assure des fonctions d’évaluation de l’action publique.

La DRIAAF assure le pilotage budgétaire, l’animation et la coordination des directions départementales interministérielles, directions départementales des territoires (DDT) et directions départementales de la protection des populations (DDPP), en lien avec l’administration centrale du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

La direction régionale représente le ministère chargé de l’agriculture dans les instances de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, en tant que DRAAF de bassin ;

La DRIAAF exerce l’ensemble de ses compétences sous l’autorité du préfet de la région d’Île-de-France et dans le contexte spécifique de la région capitale, les missions de direction départementale de l’agriculture et de la forêt pour les départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, sous l’autorité des préfets de départements ;

La directrice régionale exerce également la fonction de déléguée de zone, responsable du ravitaillement alimentaire pour la zone de défense Ile-de-France sous l’autorité du préfet de police de Paris ;

Les missions de la DRIAAF
Garantir une alimentation sûre, diversifiée et durable
Premier bassin national de consommation alimentaire avec 12 millions d’habitants, soit 1/5ème de la population française et 40 millions de touristes de passage chaque année, la question de l’alimentation, dans toutes ses dimensions, est particulièrement stratégique en Île-de-France : offre alimentaire, sécurité sanitaire, diversité et qualité de l’alimentation, protection de l’environnement et des ressources en eau.
La DRIAAF met en œuvre le plan « régional » d’action pour une politique de l’offre alimentaire, sûre, diversifiée, accessible à tous, de bonne qualité gustative et nutritionnelle, et issue de modes de production durables ;
Elle veille à la sécurité et à la qualité sanitaire de l’alimentation en intervenant aux différents stades de la chaîne alimentaire : elle organise la surveillance sanitaire du territoire et des frontières, le respect de l’hygiène dans la manipulation des denrées, la gestion des alertes alimentaires, les certifications pour l’export ;
Elle veille à la protection et à la santé animales.

Développer une agriculture durable et compétitive
L’Île-de-France est constituée pour plus des trois quarts de son territoire de campagnes composées de terres agricoles (52 % du territoire) et de forêts (23 %). Concilier la compétitivité économique des exploitations agricoles avec les préoccupations environnementales et les attentes de la société en matière de développement durable est indispensable aujourd’hui.
Dans ce cadre, la DRIAAF contribue à la définition, à la mise en œuvre et au suivi au niveau régional, des politiques nationales et communautaires de développement rural et de l’aménagement et du développement durable du territoire, dont les politiques agricoles de soutien à l’installation et à la modernisation des exploitations. Elle assure le pilotage, pour le compte du Préfet de région, du volet régional du programme de développement rural hexagonal (PDRH) financé par le FEADER (Fonds Européen Agricole de Développement Rural) ;
Elle exerce les missions régionales de FranceAgriMer, liées au suivi et à l’animation des filières agricoles, ainsi que les missions de contrôle liées à la fonction d’organisme payeur.
Elle assure la mise en œuvre, au niveau régional, du plan Ecophyto 2018, visant à réduire l’usage des produits phytosanitaires en agriculture.

Soutenir la production et la gestion forestière,
Préserver la biodiversité

La forêt francilienne occupe 278 600 ha, soit 23 % du territoire de la région. La forêt publique s’étend sur 84 000 ha, soit 30% et est essentiellement domaniale. Constituée de grands massifs forestiers, elle fait l’objet d’une attention particulière, conciliant la protection des écosystèmes forestiers et la fréquentation très importante du public : 100 millions de visites par an et 17 millions pour le seul massif de Fontainebleau. La forêt privée représente près de 194 500 ha (70 %), elle est répartie entre près de 100 000 propriétaires. Ce patrimoine d’une grande diversité biologique doit être préservé pour lui permettre d’assurer durablement son rôle économique par la production de bois, social par l’accueil du public et environnemental en tant que milieu naturel et réservoir de la biodiversité.
La DRIAAF assure la mise en œuvre, au niveau régional, de la politique forestière et de mobilisation de la ressource, en prenant en compte les préoccupations de gestion durable des forêts et de préservation de la biodiversité ;
Elle contribue à l’orientation et aux mesures d’organisation économique et de structuration de la filière de la forêt et du bois.

Orienter la formation, la recherche et le développement
L’enseignement agricole, 2ème dispositif de formation en France après l’Éducation nationale, forme les futurs actifs du monde agricole et rural. L’enseignement agricole exerce quatre autres missions : l’animation et le développement des territoires, l’insertion, le développement et la recherche appliquée, et la coopération internationale.
En Île-de-France, 21 établissements sous tutelle du ministère chargé de l’agriculture (3 lycées agricoles publics, 18 établissements privés), ainsi que 2 lycées publics sous tutelle du ministère de l’Education nationale forment 4000 élèves. Par ailleurs, 4 centres de formation par l’apprentissage (CFA) publics et 3 CFA privés, sous tutelle du ministère de l’Éducation nationale forment 2000 apprentis.
La DRIAAF est autorité académique pour l’enseignement et la formation professionnelle agricoles. Elle participe, en outre, à la mise en œuvre de la politique de l’enseignement supérieur agronomique d’Île-de-France et représentante le ministre chargé de l’agriculture dans les pôles régionaux d’enseignements supérieurs.
Par ailleurs, la DRIAAF contribue à la définition et à la mise en œuvre de la politique de l’emploi dans les domaines agricole, agroalimentaire, forestier, ainsi que des services à la personne.

Assurer des fonctions d’évaluation de l’action publique, d’analyse économique et de prospective, en complément des enquêtes statistiques ;
L’observation économique de l’agriculture et du monde rural, la connaissance des marchés et des filières est un enjeu important pour mieux comprendre l’évolution de l’activité agricole, forestière, agroalimentaire et les activités en zones rurales et adapter les politiques publiques conduites dans la région. A cette fin, la DRIAAF réalise des enquêtes statistiques et économiques sur le secteur agricole et forestier, l’industrie agroalimentaire, le développement des filières et l’évolution du territoire. En outre, elle observe l’évolution des prix et les marchés des produits agricoles et alimentaires.

Pour en savoir plus :
- Consulter le décret
- Télécharger la présentation de la DRIAAF
- Télécharger le dernier rapport d’activité