Contenu

Présentation des appels à projets nationaux



Objectifs

L’appel à projets a pour objet de soutenir des projets fédérateurs, démultipliables ou exemplaires s’inscrivant dans les priorités de la politique publique de l’alimentation.

Les projets doivent s’inscrire dans au moins une des orientations stratégiques suivantes :

  • Orientation 1 : Réduire l’injustice alimentaire
  • Orientation 2 : Décliner la lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Orientation 3 : Favoriser l’éducation alimentaire pour les jeunes et pour les plus démunis
  • Orientation 4 : Renforcer le lien entre l’alimentation et le territoire

Les appels à projets nationaux affichent généralement une thématique prioritaire. L’accent est donc particulièrement mis sur le soutien aux projets rentrant dans cette thématique.


Taux de financement

Le financement demandé par les porteurs de projet est, a priori, plafonné à 70% du coût total du projet. Ce taux est susceptible d’évoluer entre chaque appels à projets.

On notera que les appels à projets nationaux visent à soutenir des projets relativement important avec un soutien moyen par projet de l’ordre de 40 000 euros. Ce montant est susceptible d’évoluer entre chaque appels à projets.


Éligibilité

Les porteurs de projets sont des organismes publics ou privés à but non lucratif œuvrant dans le domaine de l’alimentation. Les projets sont d’intérêt général et à but non lucratif.

La durée maximale autorisée des projets est de 24 mois.

Les critères d’éligibilités sont susceptibles d’évoluer entre chaque appels à projets.


Procédure des appels à projets

Dans le cadre des appels à projets nationaux une phase de pré-sélection s’effectue au niveau régional. Pour les projets de l’Île-de-France celle-ci se fait au niveau de la DRIAAF. Les dossiers pré-sélectionnés sont ensuite transmis à la DGAL pour une instruction par un jury spécialisé qui classe les candidatures. Les résultats sont ensuite généralement annoncés publiquement lors du salon de l’agriculture.