Contenu

La conjoncture de Rungis : les tendances générales de la semaine du marché de gros

SEMAINE 37 (11 SEPTEMBRE AU 16 SEPTEMBRE 2017)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
Les marchés tardent à se réactiver. Les températures anormalement basses pour la saison n’ont, par ailleurs, pas encouragé les ventes de produits d’été tels que le melon ou la pèche / nectarine. En revanche, les acheteurs se tournent plus volontiers vers des articles de saison tels que le chou-fleur, brocoli, coco de Paimpol ou vers la gamme des courges dont l’offre s’élargit. Les moindres disponibilités en aubergine et courgette ont une forte incidence à la hausse sur les prix. En tomate, la tendance est moins bien orientée hormis pour les produits de la segmentation. En fruits rouges, fraise et framboise sont encore bien représentées mais l’intérêt des consommateurs s’amoindrit. En prune, l’offre s’amenuise mais la demande reste intéressée. En raisin, la demande est plus active et permet une bonne tenue des cours, dans l’ensemble. Les premières expéditions de clémentines d’Espagne sont encore parcimonieuses tandis que les apports s’élargissent en mangues osteen (Espagne).

viandes {PNG}Viandes
Le marché peine à trouver son équilibre entre les arrivages et la demande. Le temps moins ensoleillé encourage la consommation de viandes à braiser. Les dépenses occasionnées par la rentrée scolaire conduisent de nombreux consommateurs à préférer les viandes moins onéreuses comme le porc ou la volaille.

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
Les conditions climatiques sur le pourtour métropolitain pénalisent fortement le rythme des pêches. Les petits armements sont particulièrement ralentis par ces conditions de mer difficiles. De ce fait, la qualité moyenne des lots présentés est sensiblement en baisse. Malgré cette dégradation générale de la qualité, les cours sont nettement orientés à la hausse face à la faiblesse des apports en tous produits. Seuls, les langoustines et les tourteaux restent suffisamment représentés et les cours peinent à être soutenus.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
Le marché reste calme le mardi en raison des mouvements de grèves. Les quelques fleuristes présents sont venus de bonne heure faire un petit réapprovisionnement. Jeudi, le marché est actif, toutefois l’offre large donne lieu à des invendus en fin de marché.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Accès aux archives sur 2 ans : cliquez ici