Contenu

La conjoncture de Rungis : les tendances générales de la semaine du marché de gros

SEMAINE 46 (13 NOVEMBRE AU 18 NOVEMBRE 2017)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
Les températures chutent et les pluies sont de retour. Le marché de détail, et particulièrement les marchés forains s’en ressentent. Comme chaque année à cette période, les consommateurs sont plus enclins à fréquenter les galeries marchandes et leurs ambiances climatisées que les marchés de plein vent. En légumes, les prix se raffermissent pour les produits originaires d’Espagne (aubergine, courgette, brocoli, …) qui ne rencontrent plus vraiment de concurrence. En salade, le Sud Est prend ses marques. En tomate, les opérateurs (Espagne, Maroc) de la contresaison se mettent en place.
En fruits, la demande se tourne vers la gamme hivernale (pomme, poire, banane et agrumes). Les clémentines corses et les premiers lots de clémentines de Berkane (Maroc) viennent élargir l’offre de nulès espagnoles. Les premiers kiwis français sont mis en marché parallèlement à une offre d’entrée de gamme (Grèce, Italie). Les exotiques tels que la mangue ou le litchi se négocient sur des bases de prix très élevés.

viandes {PNG}Viandes
Après un commerce peu dynamique en début de semaine, une demande intéressée par la suite donne lieu à des marchés plus porteurs, surtout pour les articles à consommation hivernale.

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
La pleine activité de la restauration collective s’accompagne d’une absorption importante de l’offre disponible sur le marché parisien en marée courante. De ce fait, les cours sont assez fermes, notamment en cabillaud et lieu noir. A partir de jeudi, la présence des détaillants est plus importante, cependant l’offre est toujours assez large, notamment en bar sauvage empêchant une quelconque revalorisation des cours. Il faut remarquer une demande toujours très suivie en coquilles Saint-Jacques et bulots qui confère aux cours une nette fermeté.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
Les transactions s’effectuent essentiellement le jeudi, le marché de mardi est calme et vendredi reste un marché de resserres.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Accès aux archives sur 2 ans : cliquez ici