Contenu

Comptes régionaux de l’agriculture

L’Île-de-France à contre-courant des bonnes tendances nationales

Les comptes provisoires de l’agriculture pour 2018 ont été dévoilés lors de la réunion de la Commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation du 4 juillet 2019, avec leurs déclinaisons régionales.

La valeur de la production agricole francilienne (hors subvention) est en recul de - 4,5 % en 2018 par rapport à 2017, alors que la variation nationale est une hausse de 6 %. Cette situation résulte principalement de rendements médiocres observés en grandes cultures, et même très faibles pour les oléoprotéagineux, le maïs et les betteraves, ces derniers ayant particulièrement souffert de la sécheresse estivale.
La bonne tenue des cours des céréales a heureusement permis de limiter la baisse en valeur, à l’inverse des prix d’achat des betteraves fortement dégradés en raison de la crise du sucre.

La valeur ajoutée brute (hors subvention) recule de - 12,9 % (à comparer à une hausse de + 11,1 au niveau national). Ceci est la conséquence de la baisse de valeur de la production, mais aussi de la hausse des consommations intermédiaires (+ 3,2 % en Île-de-France et + 2,4 % à l’échelle nationale). La progression du coût de l’énergie et des engrais explique une grande partie de cette augmentation.

Les subventions d’exploitation ont par ailleurs continué à baisser (de 151,4 à 144,5 M€).

Ces tendances négatives pour les grandes cultures ne sont pas compensées comme dans d’autres régions par la très bonne récolte viticole ou par l’augmentation marquée du prix des fruits et légumes.

Pour en savoir plus :
Agreste Primeur juillet 2019. Comptes régionaux de l’agriculture 2018 : production en hausse dans la plupart des régions.

Rappels
- les rendements 2018 en Île-de-France (COP)
- les rendements 2018 du maïs et de la betterave à sucre