Contenu

Le chiffre du mois - Janvier 2022 : de bons rendements pour le maïs et les betteraves franciliens en 2021

Les années se suivent et ne ressemblent pas.
Après 3 années marquées par une sécheresse estivale et un rendement du maïs plafonnant à 83 q/ha, cette culture approche avec 108 q/ha le record établi en 2017 à 111 q/ha. Les pluies estivales ont favorisé le cycle végétatif de la culture et permis ce très bon résultat.
La série longue présentée sur le graphique ci-dessous met en évidence un maximum de l’ordre de 108 à 111 t/ha, atteint au tournant des années 2010, et qu’il semble depuis difficile de dépasser. En outre, sur les 8 dernières années, le rendement du maïs a été à 5 reprises très en-deça des moyennes quinquennales, ce qui pourrait traduire l’effet du réchauffement climatique en cours sur la pluviométrie régionale.

Le maïs cultivé en agriculture biologique affiche en 2021 un rendement moyen de 73 q/ha, inférieur de 32 % au maïs conventionnel.

JPEG - 76.7 ko
Rendement annuel moyen du maïs en IDF de 1970 à 2021


La betterave sucrière retrouve quant à elle, avec 82 t/ha, un rendement proche de la moyenne quinquennale, double du calamiteux résultat de 2020 conséquence d’une attaque virale de jaunisse véhiculée par les pucerons (39 q/ha).
Comme dans le cas du maïs, le rendement moyen a progressé régulièrement à partir du milieu des années 70 jusqu’en 2010, et suit depuis une pente déclinante ... jusqu’à la chute brutale de 2020 et le rebond de 2021.
En 2021, les betteraves ont souffert de gels tardifs en avril ; 30 % des parcelles environ ont du être ressemées, sans protection des semences, autorisée à titre dérogatoire cette année mais pour un seul passage. Cet aléa météorologique a sans doute amputé les rendements moyens de quelques tonnes par ha.

Le rendement moyen en agriculture biologique est évalué à 54 t/ha, inférieur de 34 % à celui des betteraves conduites de manière conventionnelle.

JPEG - 74.8 ko
Rendement annuel moyen des betteraves sucrières en IDF de 1970 à 2021


Ces résultats sont issus de l’enquête terres labourables (Terlab) réalisée de novembre 2021 à mi-janvier 2022 par interrogation téléphonique d’environ 430 exploitants franciliens.

Pour en savoir plus :
La note de conjoncture agricole d’Île-de-France de janvier 2022
L’enquête Terres labourables