Le chiffre du mois - Février 2022 : 150 ha, surface agricole moyenne des exploitations de grandes cultures d’Île-de-France en 2020

publié le 14 février 2022 (modifié le 15 février 2022)



La SAU moyenne des exploitations de grandes cultures a progressé de pratiquement 14 ha entre 2010 et 2020, et s’établit en Île-de-France à 150 ha en 2020.

3 485 exploitations franciliennes (soit 79 %) sont spécialisées en grandes cultures ; elles mettent en valeur 92 % du territoire agricole régional. Elles se répartissent en exploitations spécialisées en COP (céréales, oléo-protéagineux) pour 77 % d’entre elles et en autres grandes cultures pour 23 % ; ces dernières comportent une part plus importante d’autres cultures : betterave à sucre, légumes de plein champ, plantes à fibre, etc. Leur SAU moyenne est aussi plus élevée (158 ha contre 147 ha pour les COP).

1 433 exploitations, soit 41 %, exploitent plus de 160 ha. Elles valorisent 344 000 ha, soit 66 % de la superficie des exploitations de grandes cultures de la région, et 61 % de la surface agricole régionale.

Inversement, 1 431 exploitations (41 % également) ont une SAU inférieure à 120 ha. Elles exploitent 90 200 ha, soit 17 % de la superficie des exploitations de grandes cultures de la région, et 16 % de la surface agricole régionale.


Nombre d’exploitations de grandes cultures par classe de SAU moyenne en 2020 (Île-de-France)

Répartition de la surface agricole utile totale des exploitations de grandes cultures par classe de SAU moyenne en 2020 (Île-de-France)

Evolution 2010-2020

La comparaison des répartitions 2010 et 2020 ci-dessous montre que seuls les effectifs des exploitations de plus de 240 ha ont progressé (+ 22 %) ; les effectifs des exploitations dont la SAU est comprise entre 160 et 240 ha sont restés stables. Inversement, les exploitations dont la SAU moyenne est inférieure à 160 ha ont vu leurs effectifs reculer (- 10 % pour la classe 120-160 ha, - 25 % et - 27 % pour les classes 80-120 ha et 40-80 ha, - 14 % pour la classe 0-40 ha).
La proportion du territoire agricole mis en valeur par les exploitations de plus de 240 ha passe de 25 % en 2010 à 32 % en 2020.


Nombre d’exploitations de grandes cultures par classe de SAU moyenne - comparaison 2010-2020

Répartition de la surface agricole utile totale des exploitations de grandes cultures par classe de SAU moyenne en 2010 (Île-de-France)

Statut juridique en fonction de la classe de SAU moyenne

La proportion des exploitations individuelles diminue lorsque la surface moyenne des exploitations augmente. Les différents statuts sont néanmoins présents dans pratiquement toutes les classes de surface.

Statut des exploitations franciliennes de grandes cultures en fonction de la classe de SAU moyenne en 2020 (Île-de-France)

Dimension économique en fonction de la classe de SAU moyenne

En matière de grandes cultures, le classement économique des exploitations est assez directement corrélé avec la SAU totale de l’exploitation. Les grandes exploitations sont majoritairement des exploitations de plus de 200 ha ; les exploitations moyennes ont une SAU comprise entre 80 et 200 ha. Les petites exploitations sont principalement présentes dans la classe 40-80 ha. Enfin les micro-exploitations sont des exploitations de moins de 40 ha.

Pour en savoir plus sur le classement des exploitations par dimension économique, reportez-vous à la page 4 (Sources et définition) de la publication régionale sur les premiers résultats du recensement agricole 2020


Dimension économique des exploitations franciliennes de grandes cultures en fonction de la classe de SAU moyenne en 2020 (Île-de-France)



Eléments de comparaison nationale

Les exploitations de grandes cultures représentent 29 % des exploitations métropolitaines. Leur SAU moyenne est très inférieure aux moyennes franciliennes : 87 ha en 2020, en progression de 10 ha par rapport à 2010.
Concernant les régions limitrophes de l’Île-de-France :
- en Centre-Val-de-Loire, les grandes cultures comptent pour 59 % des exploitations régionales ; leur SAU moyenne se rapproche de celle de l’Île-de-France, avec une progression 2010-2020 de + 20 ha : elle passe de 114 en 2010 à 134 ha en 2020 ;
- dans les Hauts-de-France, la proportion des exploitations de grandes cultures s’élève à 58 %, avec une SAU moyenne par exploitation de 105 ha (+ 7 ha) ;
- dans la région Grand Est, la proportion des grandes cultures est de 33 %, avec une SAU moyenne de 112 ha (+ 12 ha).

Sources : recensements de l’agriculture 2020 (données provisoires) et 2010
Pour accéder aux 1ers résultats du recensement de l’agriculture 2020 en Île-de-France, cliquez ici