Contenu

Visite de 2 établissements d’enseignement agricole de l’académie de Versailles

Le lycée horticole privé de Marcoussis, dépendant de la fondation « apprentis d’Auteuil » a reçu jeudi 9 septembre son label E3 D de niveau 2 des mains de Mme Florence Bouteloup, inspectrice d’histoire et de géographie et référente pour le label sur l’Académie de Versailles. Pour obtenir ce label, l’établissement a du démontrer son engagement au travers d’actions impliquant les apprenants.

Mme Florence Bouteloup, M.Denis Dugord entourés d'une partie de l'équipe pédagogique et des écoresponsables

M.Denis Dugord, directeur du lycée de Marcoussis a présenté les atouts de l’enseignement agricole et de son établissement, en particulier les travaux pratiques en aménagements paysagers menés dans le parc : le golf, le parcours écologique, le jardin « désertique », le potager en permaculture, les zones d’éco pâturage et de prairie fleurie autour du rucher pédagogique. A chaque fois, la recherche d’économie d’eau ou encore l’utilisation de matériels électriques ont pu être valorisées.

Les enseignants de matières techniques présents sur site avec les jeunes se sont rendus disponibles pour répondre aux questions et expliquer leurs démarches liées à l’agroécologie dans ce lycée qui n’utilise plus de produits phytosanitaires depuis longtemps. Les auxiliaires de culture sont utilisés également dans les serres de production afin de favoriser la lutte biologique.

De nombreux projets sont portés par les jeunes qui sont encouragés à prendre la parole et à agir pour préserver leur environnement. Plusieurs écoresponsables étaient présents ce qui a démontré leur engagement et leur motivation :

  • les élèves de CAP s’occupant des jardins partagés,
  • les apprentis en brevet professionnel de la gestion différenciée notamment.

Suite de la visite à la Bergerie nationale

La découverte de l’enseignement agricole s’est poursuivie l’après midi avec la visite de la Bergerie Nationale à Rambouillet, Établissement Public National qui recèle également de nombreux atouts en terme de développement durable, fort de ses 21 chargés de missions du département « agriculture et transitions », de son exploitation agricole en agriculture biologique, de son pôle formation et de son centre équestre.

La visite s’est axée tout naturellement sur l’aspect historique et patrimonial de ce lieu d’exception aux bâtiments pour la plupart, classés. Le patrimoine environnemental avec le domaine des chasses hautement préservé et protégé, avec ses landes et son paysage qui n’a pas bougé depuis des siècles a été l’occasion d’apprécier la mission de conservation de la Bergerie.

Enfin, le patrimoine vivant avec le mouton « mérinos », troupeau historique du site dont la Bergerie assure la conservation de la race.

L’activité d’animation du territoire intense pratiquée sur place a été également évoquée à travers la ferme pédagogique et la multitude de panneaux explicatifs réalisés au fil du temps.

Ces visites ont su montrer la diversité des établissements agricoles et l’appétence des élèves et des personnels pour l’agroécologie et la préservation des milieux naturels, de l’eau , de la biodiversité.

Mme Bouteloup en est ressortie réellement « convaincue de l’intérêt de croiser nos démarches et de les faire dialoguer ». L’idée étant, dans les territoires, d’affirmer une cohérence vers davantage de lien et d’échanges de pratiques pour aller ensemble dans le sens des transitions.