Contenu

FranceRelance : appel à projets pour la modernisation de la première et seconde transformation du bois

Un nouvel appel à projets, doté de 15 millions d’euros du plan France Relance, a été lancé le 22 décembre pour développer des projets d’investissement dans les industries de première transformation du bois qui souhaitent inscrire leurs activités vers la deuxième transformation pour créer davantage de valeur ajoutée et améliorer leur compétitivité.

L’industrie du sciage doit poursuivre sa modernisation et s’attacher à développer, en aval de la production de sciages bruts, les produits techniques portés par une demande croissante du principal débouché de la filière que constitue le bois dans la construction. A l’heure actuelle, cette demande en forte croissance, impacte significativement le résultat déficitaire de la balance commerciale des produits bois. Elle doit trouver une réponse rapide et compétitive sur le territoire national afin de satisfaire la demande du secteur de la construction qui met en œuvre ces produits techniques.

Les investissements visant à améliorer la compétitivité du secteur de l’emballage, représenté notamment par l’industrie de la palette, sont également à favoriser ainsi que ceux permettant d’assurer une meilleure valorisation des connexes de scieries face à la diminution de la consommation de bois frais par les industries de la trituration qui recourent désormais davantage au recyclé.

Dans cette perspective, cet appel à projets vise à accompagner les entreprises de la première transformation de bois engagées dans la modernisation de leurs équipements de production, dans la diversification et le prolongement de leurs activités vers l’aval de la filière.

Cet appel à projets porte sur les investissements matériels réalisés par les scieries :

  • les investissements en bâtiments, machines et équipements relatifs aux opérations de première transformation du bois ainsi que les investissements de seconde transformation ;
  • les investissements d’infrastructure, de construction, d’aménagement et de génie-civil immobiliers de production et de stockage ou ceux à vocation administrative et commerciale ;
  • les opérations de robotisation et d’automatisation ainsi que les technologies de contrôle et de pilotage de la production et de maintenance à distance, appuyées sur le développement du numérique ;
  • les technologies innovantes pour la valorisation des produits connexes de scierie, ou mises en œuvre pour le séchage des bois et/ou le traitement phytosanitaire par la chaleur.

Les taux d’aide sont les suivants :

  • 20% pour les petites entreprises de moins de 50 personnes (majoré à 30% dans les zones AFR - aides à finalité régionale) ;
  • 10% pour les entreprises moyennes de 50 à 250 personnes (majoré à 20% dans les zones AFR) ;
  • 10% pour les grandes entreprises (uniquement en zone AFR).


Les dossiers de candidature doivent être transmis sous forme électronique avant le 16 mars 2021 à 12 heures, à la direction régionale et interdépartementale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRIAAF).

La liste des projets retenus sera publiée le 9 avril 2021.