Contenu

La conjoncture de Rungis : les tendances générales de la semaine du marché de gros

  • SEMAINE 13 (DU 29 MARS AU 03 AVRIL 2021)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
Les fêtes de Pâques se placent tôt dans le calendrier par rapport à l’année passée. Comme à l’accoutumée pour l’occasion, le marché s’anime particulièrement cette année, à la veille du week-end (les franciliens subissant une restriction de déplacement). Les achats des collectivités qui seront fermées à partir de mardi, se reportent sur les ménages. Avec des températures élevées les produits printaniers sont recherchés. En légumes, la campagne de melon charentais vert du Maroc continue de se développer et ses cours s’orientent à la hausse. L’offre en pommes de terres primeurs est de plus en plus large. Les cours s’envolent pour le poivron rouge dont les apports sont anecdotiques. Comme chaque année, les cours des asperges sont revalorisés à la veille du week-end Pascal. En fruits, les fraises françaises sont recherchées et leurs prix augmentent, en framboise l’offre est restreinte ce qui entraîne une hausse des prix. En kiwi, la campagne française est sur le déclin et les derniers lots s’écoulent facilement.

viandes {PNG}Produits carnés
Les fêtes de Pâques orientent la consommation vers la viande ovine (le gigot), les chevreaux et les cochons de lait. Pour les autres espèces, les transactions sont plus dynamiques en fin de semaine, les bouchers se couvrant pour un week-end de trois jours.

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
La fréquentation est restée très bonne toute la semaine sous la halle des produits de la mer. Les fêtes Pascales à venir incitent les détaillants forains et sédentaires à un réapprovisionnement conséquent. Les cours sont assez fermes dans l’ensemble. Certaines espèces trop largement représentées voient, malgré tout, leurs cours décliner sensiblement. C’est le cas de la raie, de la lotte et du cabillaud. En fin de semaine, malgré un ralentissement des ventes samedi, le disponible est commercialisé dans sa quasi globalité.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
Après les annonces mercredi dernier du gouvernement donnant la possibilité de circuler « librement » pour l’ensemble des habitants pendant le week-end Pascal, les fleuristes sont restés prudents sur leurs achats. Toutefois, les ventes ont été plus soutenues jeudi, essentiellement sur les tons blancs et jaunes pour les fêtes de Pâques. Dans l’ensemble, les prix sont stables.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Accès aux archives sur 2 ans : cliquez ici

Accès à toutes les cotations du RNM : cliquez ici
Depuis le 01/01/2019, le Réseau des nouvelles des marchés (RNM) vous propose un accès gratuit et illimité à l’ensemble de ses données et messages.

Les bilans de campagne du RNM : cliquez ici