Contenu

La conjoncture de Rungis : les tendances générales de la semaine du marché de gros

  • SEMAINE 23 (DU 07 JUIN AU 12 JUIN 2021)

fruits et légumes {PNG}Fruits et légumes
La météorologie est enfin estivale et les contraintes liées à la crise sanitaire se relâchent. Les terrasses des cafés font le plein malgré les mesures de distanciation toujours d’actualité (6 personnes par table maximum). Les restaurants rouvrent leur porte avec des possibilités d’accueil encore limitées en salle. Le couvre-feu passe à 23h. Les réassorts des restaurateurs sont à nouveau plus nombreux à Rungis mais en revanche l’activité sur les marchés de proximité s’en ressent.
En légumes, la tomate est enfin sortie de crise et la demande est active pour les produits à connotation estivale tels que le concombre ou le melon. D’autres articles sont moins recherchés avec la hausse des températures (chou-fleur, artichaut, poireau).
En fruits, la tendance s’est alourdie en fraise avec une progression des volumes et une plus grande hétérogénéité des lots. En cerise, la demande est suivie et les cours se raffermissent en fin de semaine. En pêche/nectarine (Espagne) et abricot (Espagne et France), les cours sont relativement soutenus dans un contexte d’offre mesurée. La demande s’étiole en banane comme à l’accoutumée pendant les périodes de fortes chaleurs. La campagne de mangue se termine en Afrique de l’Ouest et le Mexique prend le relais.

viandes {PNG}Produits carnés
La météorologie estivale favorise le commerce des articles à griller. La 3e phase du déconfinement permet le développement du commerce de certains articles typiques restauration (faux-filet, tête de veau, foie gras…).

poissons {PNG}Produits de la mer et aquaculture
Les résultats de la semaine restent excellents en terme de volume. La demande de la restauration collective se joint à celle des détaillants. Les cours sont fermes dans l’ensemble pour les poissons plats et les espèces à griller. Les températures élevées pénalisent les échanges de coquillages et de crustacés.

Fleurs {PNG}Fleurs coupées
Cette semaine, les transactions sont plus dynamiques que la semaine passée, mais ne suffisent pas à absorber toute l’offre présente dans le pavillon des fleurs. Le beau temps favorise la production des fleurs mais pas leur conservation. Les prix sont encore revus à la baisse. La demande privilégie les sorties aux restaurants en extérieur plutôt que les invitations à la maison.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Accès aux archives sur 2 ans : cliquez ici

Accès à toutes les cotations du RNM : cliquez ici
Depuis le 01/01/2019, le Réseau des nouvelles des marchés (RNM) vous propose un accès gratuit et illimité à l’ensemble de ses données et messages.

Les bilans de campagne du RNM : cliquez ici